Alain COCQ
photo n°1 sur 8
 
df
 

 

"J'ai 45 ans, je suis polyhandicapé. Mon handicap, sous une apparence où on pense que c'est le fauteuil, le fauteuil n'est que 10% de mon handicap. Il faut savoir qu'à tout moment je peux faire un accident cardiaque majeur …. Je ne rentrerai pas trop dans les détails parce que ça serait très long mais il faut savoir que mon état est dégénératif et non stabilisé … en clair c'est la grosse descente sans remontée.

Le pourquoi de ce raid, et bien c'est très simple, je me suis retrouvé avec une suppression de 85% de mon aide humaine, en toute illégalité, un refus total de l'adaptation de mon appartement. Résultat des courses, et bien c'est très simple, de part la destruction de mon plan d'aide, le refus d'adaptation, …. on a commencé à m'arracher toutes mes dents au mois de mars … grâce à ça, un médecin s'est enfin rendu compte des niveaux de douleur que j'encaisse depuis 22 ans …. Moi j'en suis arrivé à un stade où beaucoup de gens qui auraient les douleurs que j'ai, ils n'ouvriraient même pas un œil … j'en suis à ce point là…. Et pourtant je vis.
Vous savez j'ai un vieil exemple que j'utilise : les valides sont plus handicapés que les handicapés et je prend un exemple précis : vous êtes invités à la montée des marches au festival de Cannes, smoking, robe de soirée, …. Vous avez une tache [monter les marches], même infime, c'est déjà une difficulté … nous , simplement monter un trottoir c'est difficile … et c'est tous les jours … plusieurs fois par jours ! "

Alain Cocq